Comment choisir sa friteuse ?

29/08/2016 11:00

Grands ou petits, les frites, tout le monde en raffole. Pour en faire, il faut s’équiper d’une friteuse performante. Seul problème, on se retrouve souvent confronté à plus d’embarras que de choix. Comment faire alors pour choisir sa friteuse sans prise de tête ? Réponse tout de suite...


7 critères prioritaires


Il n’y a pas de formule magique pour faire un excellent choix, car cela dépend aussi de vos goûts et de vos besoins. Cependant, vous pouvez vous rabattre sur les 7 éléments suivants :
1 - La capacité, 2 , 4 , 6 ou 8 personnes...
Si vous avez plusieurs bouches à nourrir, c’est un critère à ne pas prendre à la légère. Plus votre famille est grande, plus grande devra être votre friteuse. Heureusement que la contenance de ces machines à frire varie entre 700 g et 1,5 kg, ce qui est déjà adéquat pour les familles nombreuses pour cuire en une fournée 1 kg de frites fraîches. Soit pour 4 personnes en sachant qu’une personne peut consommer 150 à 200 g, voire 300 g pour les plus voraces. Par contre, pour les surgelées, c’est une autre histoire. Et pour cause, la capacité diminue et il faudra compter 1 kg de frites surgelées contre 1,3 kg de frites fraîches.
2 - Les systèmes anti-odeurs
Qui dit frites, dit aussi odeurs. C’est souvent désagréable de sentir cette odeur qui persiste même après des heures de cuisson. La solution serait de choisir sa friteuse en vérifiant qu’elle intègre un système de filtration des odeurs. À cartouche ou permanent, c’est à vous d’en décider.
Le filtre à charbon actif : Selon le modèle de votre appareil, ce système a une durée de vie et doit être remplacé après 35 ou 50 fritures.
Le filtre mousse anti-odeurs : Il faut compter jusqu’à 20 utilisations pour penser à changer ce type de filtre pour une meilleure durée de vie de votre friteuse.
Le filtre carbone : Ici, c’est un système autonome qui s’auto nettoie. Il suffit de le mettre au lave-vaisselle après chaque utilisation pour que ses propriétés anti-odeurs reprennent le dessus. Par contre, il a aussi une durée de vie, ce qui vous oblige à le changer après 80 tournées.
En ce qui concerne les filtres des appareils pros ou semi-pros, le travail se fait plus simplement. En effet, ils disposent en leur sein d’une zone froide qui atténue les odeurs de cuisson. Et pour cause, les gratons contenus dans cette zone ne brûlent pas au fond. Cela permet alors de diminuer considérablement ces odeurs.
Prenez souvent l’habitude d’utiliser une huile de cuisson saine et de la changer fréquemment pour éviter un tant soit peu d’être confronté à ce problème d’odeurs.
3 - La filtration de l’huile
Que ne feriez-vous pas pour déguster de belles frites croquantes ou moelleuses toutes les fois ? Pour ça, nous ne le dirons jamais assez, il faut savoir comment choisir sa friteuse. C’est ce qui nous amène à notre troisième point : la filtration de l’huile. Pour que vos frites puissent garder un goût naturel sans trop d’odeurs, il faut les faire cuire dans une huile propre. Certains constructeurs ont pris à cœur ce paramètre en dotant leurs modèles récents d’un processus de filtration automatique. Ainsi donc, après 2 heures de cuisson, le système se met en marche, ce qui est un véritable plus si l’on prend en compte la sécurité thermique. Notons aussi que les appareils semi-professionnels disposent de ce type de système.
4 - À quel rythme faut-il changer l’huile ?
À ce niveau, cela dépend beaucoup plus de ce que vous faites cuire dans votre friteuse, car comme vous vous en doutez, l’on ne choisit pas sa friteuse pour y frire uniquement des frites. Selon que vous aurez frit du poisson, il faudra avoir le réflexe de changer l’huile à chaque fois, ou après 8 utilisations pour des beignets. Mais si vous êtes plutôt conservateur ;-) et que vos fritures se limitent à des frites alors, vous pouvez attendre les 12 fois. Seulement, il est toujours préférable de changer l’huile, toutes les 6-7 utilisations. Pour ne pas vous prendre la tête, certains modèles sont équipés d’un voyant qui vous avertit quand le moment est venu de changer l’huile de cuisson.
5 - La facilité de nettoyage
Dans un monde où tout évolue à vitesse grand V, plus personne ne veut se compliquer la vie. Et ça, les fabricants aussi l’ont compris en concevant désormais des machines facilement démontables pour le nettoyage. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faut en tenir compte lors de votre achat. La cuve et le couvercle sont-ils antiadhésifs et amovibles  ? En d’autres termes, vous devez vous assurer que les principaux composants de votre future friteuse sont démontables et compatibles au lave-vaisselle afin de réduire la corvée du nettoyage. De plus, le fait que la cuve soit amovible vous donne la possibilité de la manier aisément lorsque vous voudrez par exemple, changer l’huile.
6 - La polyvalence
Comme nous l’avions déjà dit plus haut, c’est inutile de choisir sa friteuse pour y cuire exclusivement des frites. Il faut varier les plaisirs et les saveurs. Et pour ce faire, il faut opter pour un appareil polyvalent afin de diversifier vos fritures. Que ce soit pour des nems, des churros ou des beignets (salés comme sucrés), tout y passera. Cependant, il faut retenir que pour faire cuire des beignets, il faut les tremper dans un bon bain d’huile. La présence d’un thermostat ajustable évitera de cramer tout ce qui passera par la friteuse, car il permet de régler la température de cuisson (entre 150 et 190 °C) des différentes recettes afin de l’adapter (la friteuse) à chacune d’elles. Cerise sur le gâteau, il dispose souvent d’un voyant lumineux. Pas belle la vie ?
7 - La puissance
Voilà un point-clé qui déterminera l’achat de la majorité des personnes en quête d’une friteuse. Certains diront que c’est la seule caractéristique à regarder tandis que pour d’autres, c’est le critère fondamental. En tout cas, ce ne sera pas nous qui dirons le contraire ! Plus le moteur est puissant, plus la cuisson sera rapide. Techniquement, il vous faudra au moins monter jusqu’à 2000 W si vous voulez du sérieux. C’est le point de départ idéal pour les abonnés aux frites surgelées. Pourquoi ? Simplement parce qu’une fois que les frites sont plongées dans l’huile, la température chute vu qu’elles sont, comme leur nom l’indique, surgelées.
• Les options pratiques
À ce qu’il parait, plus il y en a, mieux c’est. Et, c’est le cas de certaines friteuses qui proposent davantage d’options pour vous éviter de stresser inutilement. Des fonctionnalités pratiques qu’il faudra prendre en compte pour choisir sa friteuse.
Le minuteur : Loin d’être un gadget inutile, il permet de régler le temps de cuisson selon la recette. Cela vous permet par exemple d’aller faire une vaisselle ou toute autre tâche en attendant que vos frites soient prêtes. Une fois cuites, c’est un bip qui vous prévient. Servez et dégustez !
Le hublot de contrôle : C’est une sorte de petite fenêtre vitrée qui vous laisse la possibilité de suivre minutieusement la cuisson de vos recettes. Autrement dit, il suffit d’un coup d’œil à travers le hublot et vous saurez si vos frites ou beignets sont dorés à point.
La poignée : Cela vous servira à soulever le panier contenant les frites pour éviter toute éclaboussure d’huile. Notons aussi que sur certains modèles, la poignée tourne afin de vous laisser le temps de bien égoutter le contenu du panier de la machine.
La sécurité : Certaines marques de friteuses ne lésinent pas sur les moyens pour garantir la sécurité de leurs clients.
Les parois froides : Une fois allumé, l’appareil chauffe et c’est normal. Les friteuses pourvues de ces parois vous permettent de manipuler votre machine en toute quiétude et vous protègent contre tout risque de brûlures, surtout pour les petites mains ;-).
La manipulation du panier : Selon les constructeurs, il existe des appareils dotés d’un panier équipé d’un manche pour les tenir, les remuer pour que l’huile s’écoule. Ainsi, vous ne risquez pas de finir avec un bobo. Pour plus de facilité lors de l’utilisation de votre machine à frire, vous pourrez aussi retrouver sur celle-ci, un levier qui a pour rôle de faire monter ou descendre la passoire.
Les boutons d’ouverture assistée : Toujours pour vous éviter de rentrer en contact direct avec la friteuse, elle dispose aussi de boutons que vous aurez à utiliser pour faciliter son ouverture lorsqu’elle est déjà chaude.
Le système de plongée : Lorsque vous plongez vos frites dans l’huile, surtout les surgelées, cela déclenche des projections d’huile qui, si vous n’êtes pas habile, pourront causer beaucoup de dégâts (brûlures et salissures du plan de travail). C’est pourquoi les friteuses intègrent un système de plongée du panier qui vous protège contre les jets d’huile dus au choc thermique.

Voilà en 7 points comment choisir sa friteuse afin qu’elle puisse répondre à vos besoins. Maintenant que vous êtes équipé, que la foire aux frites commence !